Pastore Francese, gravure italienne d'Arnold Van Westerhout d'après Bonnart (circa 1685)

210 €

Rare gravure italienne rehaussée d'Arnold Van Westerhout publiée entre 1685 et 1690. Cette gravure intitulé Pastore Francese est une copie du Berger de Gonesse de Bonnart. Arnold Van Westerhout a également gravé la Bergère de Gonesse de Bonnart, le pendant de cette estampe sous le titre Ninfa Francese.

Titre Pastore Francese, gravure italienne d'Arnold Van Westerhout d'après Bonnart (circa 1685)
Édition Roma, S. Ignacio, circa 1685
Description 1 gravure à l'eau-forte tirée en noir rehaussée en coloris d'époque. La légende est la suivante :
État Bon état, une ancienne trace de pli vertical.
Dimensions 330 x 230 mm (feuille) ; 296 x 182 mm (coup de planche)

La gravure Pastore Francese est une copie du Berger de Gonnesse de Bonnart. Le pendant de cette gravure est la Bergerre de Gonesse publiée par Bonnart. Arnold Van Westerhout en a effectué une copie sous le titre Ninfa Francese

On connaît d'autres gravures du même auteur :
- Ninfa France
- Gentilhuomo Francese con Sopraueste addimandato Surtout da Guerriero
- Gentilhuomo Francese in habito di Spada
- Huomo di qualità in habito d'Inverno con Brandenburgo Francese 
- Dama Francese in habito di Scarpa
- Dama Francese in habito d'Estate di Velo rigato.

Arnold Van Westerhout est un graveur Anversois né en1651 qui s'installe à Rome en 1681 et y meurt en 1725. L'une des 2 gravures indique " Si vendono d'Arnoldo Van Westerhout a S. Ignatio s. p Roma". Ses estampes de mode s'inscrivent dans la continuité de la production des Bonnart.

René Colas (bibliographie générale du costume et de la mode) indique à propos des gravures des Bonnart que les "planches ont été publiées par cahier ou séparément de telle façon qu'il est impossible d'en donner une nomenclature exacte d'autant qu'on y joint généralement d'autres estampes publiées par des graveurs éditeurs comme Jean Dieu de Saint-Jean, Nicolas Arnoult, Lepautre, Nicolas Bazin, Berey, Trouvain, P. Picart, Valleran, Leblond, Berain, Mariette, Lemoine, Chiquet, Marmessin, etc. Ces reunions d'estampes ont un intérêt considérable pour la connaissance du costume et des modes sous Louis XIV (...), beaucoup sont de vraies estampes de mode et peuvent être considérées comme les prototypes des magnifiques suites publiées au XVIIIème siècle"

You may also like

Recently viewed