Le Monde Vécu, Attentat chez Chanel, le 4 janvier 1981

Vendu

Bon exemplaire d'une carte postale de la série Le Monde Vécu reproduisant la photo de la devanture de la maison Chanel suite à l'attentat du 4 janvier 1981. Le groupe de libération armée avait revendiqué cet attentat.

Titre Le Monde Vécu, Attentat chez Chanel, le 4 janvier 1981
Description

1 carte postale imprimée en noir. Dos divisé. Vierge.

Etat Bon état.
Dimensions 140 x 85 mm
Edition Paris, Editions SEPPMG

Dans son édition du 6 janvier 1981, le journal un article du Monde est consacré à l'attentat de la maison Chanel en 1981. On y lit notamment le passage suivant : "

L'attentat à la bombe commis dimanche matin 4 janvier, vers 6 h. 45, contre l'immeuble abritant la maison de haute couture Chanel, 31, rue Cambon, à Paris, a été revendiqué en début d'après-midi lors d'un coup de téléphone à l'Agence France-Presse par un correspondant anonyme se réclamant du G.L.A. (Groupe de libération armé de la Guadeloupe). " Nous exigeons le départ des forces coloniales françaises de la Guadeloupe, a déclaré ce correspondant, et avons entamé à dater du 1er janvier 1981 la guerre de libération nationale. Ce matin, en plein Paris, le prestige français a été atteint. Désormais nous lutterons sur le sol du continent pour l'indépendance nationale. " L'auteur du coup de téléphone a également indiqué que " des détails authentificateurs seront donnés dès demain (lundi) aux divers quotidiens ".

L'engin explosif de forte puissance avait été déposé dans le renfoncement de la porte d'entrée à l'extérieur de la boutique. La déflagration a provoqué un début d'incendie, rapidement maîtrisé, et d'importants dégâts, qui n'ont pu pour l'instant être chiffrés. La grille d'entrée a été arrachée, la devanture éventrée, des robes d'une valeur de plus d'une dizaine de milliers de francs ont été déchirées et des flacons de parfums brisés. M. Jacques Laffont, directeur de Chanel, nous a déclaré : " La grande boutique du rez-de-chaussée est complètement dévastée. Rien que pour la refaire, le coût sera entre 3 et 4 millions de francs. Sans compter le manque à gagner en prêt-à-porter, accessoires, parfums. " Quant au célèbre escalier tapissé de miroirs, il est intact ainsi que les studios de création et les ateliers. Le gardien de l'immeuble a, d'autre part, été légèrement blessé."

Recently viewed