Coques en crochets renversés, Coiffure en fichu, ensemble de 2 gravures (circa 1780)

140 €

Ensemble de deux très rares planches rehaussées représentant deux coiffures : Coques en crochets renversez et Coeffure en fichu. Ces deux gravures sont typiques des coiffures représentées en 1780. L'édition de l'Almanach de Goettingue de 1780 présente une planche sur laquelle ces deux coiffures figurent. Ces deux gravures vraisemblablement extraites d'un almanach de l'époque proviennent de la collection d'Emile Liez.

Titre Coques en crochets renversés, Coiffure en fichu (circa 1780)
Description 2 gravures tirées en noir et rehaussées à la main. Provenance : ancienne collection Emile Liez.
Etat Bon état.
Dimensions 80 x 45 mm
Edition Europe, circa 1780

Ces deux coiffures ont été également reproduites dans un almanach allemand intitulé almanac de Goettinge (Taschenkalender, Göttinger) sur une planche présentant cinq coiffures dont les titres sont les suivants :
- Pouf en Tuyaux e Chignon en Chainette
- Coques en crochets renversez
- Chapeau a la Boston
- Pouf a la Pandours
- Coeffure en Fichu.

Emile Liez dirige une maison de chapeaux à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle. Cette maison parisienne située 83 rue des Petits-Champs annonce sur ses factures qu'elle a été fondée en 1848. Emile Liez se distingue pour la collection de livres et gravures qu'il compose sur le thème des chapeaux et de la mode. John Grand-Carteret lui dédie ainsi son ouvrage Les Elégances de la Toilette : "A monsieur Emile Liez, iconophile, dont les collections sur le costume féminin sont d'un précieux concours pour la mode parisienne, ce recueil d'images auquel il contribué pour une bonne part est dédié en toute sympathie." 

Emile Liez procéde à l'édition de deux almanachs dans le goût de ceux des années 1780. Ces deux ouvrages sont des tirages limités numérotés l'un à 500 exemplaires et l'autre à 400 dans des reliures pastiches du XVIIIème siècle. L'adresse de l'éditeur est elle-même un pastiche puisque l'adresse d'Emile Liez y figure ainsi rédigée : "Chez le Sr. E. Liez, de l'Hôtel de Coigny Rue Neuve des Petits Champs". Ces deux petits livres reproduits par Devambez d'après des originaux figurant dans les collections d'Emile Liez portent les titres suivants :
- Les Amusements de Paris. Almanach chantant pour les jolies femmes qui ont de la raison, avec tablettes économiques, perte et gain, petit secrétaire fidèle et discret,
- Les Lacets de Vénus. 
Les almanachs publiés en 1786 et 1787 sous ces titres l'ont été par Jubert pour les Amusemens de Paris et par Bailly pour les Lacets de Venus.

En 1909, Emile Liez participe à l'édition d'un ouvrage en tirage limité à 400 exemplaires sous le titre Le chapeau de la Femme à la Chasse. Les illustrations de l'ouvrage sont gravées par Georges Ripart d'après les collections d'Emile Liez.

En 1911, Emile Liez s'associe à Pierre Nouvion pour publier d'après leurs recherches sur l'activité du Grand Mogol accumulés par le couturier Jacques Doucet un ouvrage consacré à la marchande de modes Rose Bertin. Cet ouvrage de Pierre Nouvion et Emile Liez fait l'objet d'une édition luxueuse limitée à 400 exemplaires numérotés comportant des illustrations en couleurs gravées spécialement pour l'ouvrage par Georges Ripart d'après des œuvres de Jean-François Janinet. La page titre indique le titre suivant : Un ministre des Modes sous Louis XVI : Mademoiselle Bertin Marchande des Modes de la Reine 1747-1813. La couverture le résume ainsi : Mademoiselle Bertin, Ministre des Modes de la Reine Marie-Antoinette.

Recently viewed