Worth - Jacqueline Lemoine, arrière petite-fille du couturier Charles Frederick Worth en habit de bal (1926)

Tirage de presse d'un portrait photographique de Jacqueline Lemoine, arrière petite-fille du couturier Charles Frederick Worth en habit de bal. Cette photographie de l'arrière petite-fille du fondateur de la maison Worth date de 1926. La légende qui présente Jacqueline Lemoine comme petite fille du couturier est erronée.

Titre Worth - Jacqueline Lemoine, arrière petite-fille du couturier Charles Frederick Worth en habit de bal (1926)
Édition New York, Acme, 1926
Description Tirage argentique en noir et blanc. Cachet de l'agence photographique et légende tapuscrite contrecollée au verso. Le négatif avait été retouché à la peinture. Référence manuscrite en marge inférieure du recto.
État Bon état, traces de manipulation, ondulation due à la légende contrecollée.
Dimensions 170x215 mm

La légende de ce double portrait est la suivante : To be dressed for life. Little Jacqueline Lemoine, granddaughter of M. Worth, founder of the famous dress-making firm of Paris, who, under his will, is to be dressed for life at the expense of the concern. She is here pictured in the costume she whore ata recent fancy juvenile dress ball given in Paris." 

La maison Worth fut créée à Paris en 1858 par Charles Frederick Worth, un anglais qui après avoir travaillé chez des drapiers londoniens puis dans la maison parisienne Gagelin et Opigez choisit d'ouvrir une maison de couture. Le succès est rapidement au rendez-vous; l'impératrice Eugénie est une cliente de la maison et de nombreuses cours d'Europe et de riches américaines se fournissent dans la boutique du 7, rue de la Paix. On doit au couturier l'invention du défilé de mode.
A la mort du fondateur en 1895, ses fils Gaston et Jean-Philippe prennent la direction de la maison. Jean-Philippe est en charge de la création alors que Gaston s'occupe des aspects administratifs et financiers. En 1900 ils recrutent Paul Poiret dont la créativité s'accommodera mal du classicisme de la clientèle Worth. En 1922, ce sont les fils de Gaston Worth, Jean-Charles et Jacques qui reprennent les rennes de la maison. Ce sont ensuite Maurice et Roger Worth qui prendront la succession de leur père jusqu'à la vente à la maison Paquin en 1954. En 1956 la maison ferme, seules survivent les activités de parfums.

You may also like

Recently viewed