Gazette du Bon Ton (n°9, 1924)

950 €

Neuvième numéro de la sixième année s'achevant en juillet 1924 de cette luxueuse revue Art-déco pour laquelle travaillèrent les meilleurs illustrateurs de l'époque. Ce numéro est daté de mai 1924.

Titre Gazette du Bon Ton, Art - Modes et Chronique (n°9, 1924)
Type Périodique
Édition Paris, Gazette du Bon Ton, 1924
Date 01/05/1924
Numero 9 (6e année)
Description

36 pages (numérotées de 329 à 364), 4 pages (XXXIII à XXXVI) de publicités et de sommaire, 6 planches hors texte au pochoir numérotées de 47 à 52. Fascicule en feuilles, sous couverture illustrée.

État Bon état.
Dimensions 260 x 200 mm

Planches hors-texte de ce numéro

47. Charles Martin : L'Etoile du berger. - Manteau de fourrure de Max-A. Leroy.
48. Pierre Mourgue : Les courses ou gagneront-ils? - Robe d'après-midi
49. Ernesto Thayaht : On part... on part! - Costume de voyage de Madeleine Vionnet.
50. Georges Lepape : La leçon mal apprise. - Manteau du soir et robe d'enfant de Jeanne Lanvin.
51. George Barbier : Eros - Robe et manteau pour le soir de Worth.
52. André Marty : Après le dîner dans le parc. - Robe du soir de Paul Poiret.

La Gazette du Bon Ton fut fondée par Lucien Vogel qui ambitionnait de renouer avec la tradition de la revue de mode d'excellence incarnée par les publications de Pierre la Mesangère, le célèbre directeur du Journal des Dames et des Modes. La Gazette du Bon Ton parait de 1912 à 1925 mais s'interrompt pendant la guerre (elle cesse de paraitre en 1915 et reprend en 1920). "Au moment où la mode est devenue un art, il faut qu'une gazette de la mode soit elle-même un journal d'art. Telle sera la Gazette du Bon Ton. Les artistes les plus exquis composeront pour elle leurs pages les plus délicieuses. les Chéruit, Doeuillet, Doucet, Paquin, Poiret, Worth - ces inventeurs de chef-d'œuvres qui ont fait la mode française, l'admiration et l'envie de l'univers - lui réserveront la primeur de leurs créations. Ainsi on trouvera d'une part les nouveaux modèles sortis des ateliers de la Rue de la Paix et on y trouvera d'autre part dans les aquarelles des peintres cet esprit de la mode, cette interprétation charmante et hardie qui leur appartient". La Gazette du Bon Ton parait en feuilles sous couverture illustrée. Chaque livraison contient des planches hors-texte rehaussées au pochoir, dessinées par les meilleurs illustrateurs. On trouve également dans les articles de nombreuses illustrations in-texte rehaussées au pochoir ainsi que des publicités pour des maisons de qualité. La revue fut dirigée par Lucien Vogel puis par Jean Labusquière à partir de 1924. Elle était disponible dans plusieurs pays, seule la couverture différait selon le pays, hormis aux États-Unis où elle dut prendre le nom de Gazette du Bon Genre pour des raisons juridiques. Une association avec le groupe Condé Nast vit le jour pour distribuer la revue aux États-Unis. En 1915 un numéro spécial en anglais parait à l'occasion de l'exposition Panama Pacific. Cet ouvrage sous emboitage rayé est intitulé The Mode as Show in Paris et était destiné à mettre en avant l'excellence de la couture française, une publicité qui s'imposait en temps de guerre et continuer à faire fonctionner les maisons de couture.

You may also like

Recently viewed