Le Journal des Dames et des Modes, Costumes Parisiens, n11, 1912, exemplaire specimen

€240,00

Exemplaire hors-commerce du 11ème numéro du Journal des Dames et des Modes paru le 10 septembre 1912. Jacques de Nouvion est le rédacteur en chef de cette revue, l'une des plus belles de la période art-déco qui rend hommage au périodique que La Mesangère rendit célèbre à la fin du dix-huitième siècle. Ce numéro comporte deux planches hors-texte numérotées 18 et 19 par Fernand Siméon et Charles Martin. Les chapeaux reproduits sont de Marcelle Demay. on trouve dans ce numéro un texte de Lucie Delarue-Mardrus intitulé Si la mode est un art? Ce numéro n'est pas numéroté et comporte la mention Specimen.

Titre Le Journal des Dames et des Modes, Costumes Parisiens, n11, 1912, exemplaire specimen
Description 8 pages, 2 planches hors-texte rehaussées au pochoir (numérotées 18 et 19). Un bulletin de souscription est joint. La mention
Etat Bon état, quelques rousseurs sur les planches.
Dimensions 225x140 mm
Edition Paris, Journal des Dames et des Modes, 1912

  • En savoir plus

      Le Journal des Dames et des Modes est une publication pionnière dans l'histoire de la presse féminine. Il fût fondé par le libraire Sellèque et Pierre La Mésangère, un ecclésiastique reconverti dans la presse après les tourments de la Révolution. Sellèque mourant dans un attentat à l'hiver 1800, La Mésangère fût rapidement aux commandes du journal. La qualité de sa direction et l'excellence de ses collaborateurs en firent un modèle de revue de mode copié à travers toute l'Europe. On ira même jusqu'à comparer l'influence de La Mésangère à celle de Napoléon... Anatole France signe en 1912 le premier article de la renaissance de la revue sous la direction de Jacques de Nouvion. Il le conclut ainsi : "Au bout de soicante-quinze ans, il renaît. Il renaît par les soins de quelques esprits ingénieux et artistes. Il renaît pour les curieux (s'il en est encore) que ne contentent pas les journaux de modes tirés à plusieurs milliers et illustrés par la photographie. Et s'i les éditeurs nous rendent très exactement, dans son format, avec son papier, son impression, ses procédés de gravure et de coloris, le vieux classique des modes d'autrefois, c'est qu'ils entendent le continuer agréablement et devenir les classiques charmants de la mode d'aujourd'hui et de demain." Le premier numéro annonce les informations de parution suivantes: "Ce journal paraît tous les dix jours, le 1er, le 10 et le 20 de chaque mois. Chaque numéro contient de une à cinq gravures coloriées : Modes, Meubles et Bijoux. Les bureaux sont rue de la Boétie, n°62. Le tirage est limité à 1250 ex. numérotés. Le prix de l'abonnement est fixé à 100 francs par an pour la France et 120 francs pour l'étranger. Il est tiré en sus 29 ex. de luxe : dont 5 sur vieux Japon avec 3 états des gravures à 500 fr. par an, 12 sur Japon Impérial avec 2 états à 300 fr. et 12 sur Japon Impérial à 200 fr. Il n'est pas accepté d'abonnement d'une durée inférieure à un an." Le bulletin de souscription de la revue présente ainsi le périodique : "Le Journal des Dames et des Modes est le plus joli et curieux journal de Paris".
  • détails du produit