L'Eventail et la Fourrure chez Paquin (1911)

5.700 €



Rare exemplaire de l'Eventail et la Fourrure chez Paquin, un ouvrage de grand format, comportant des illustrations au pochoir des plus grands illustrateurs de son temps: George Barbier, Paul Iribe, et Georges Lepape. Commandé par la couturière Jeanne Paquin, l'ouvrage, tiré à 300 exemplaires est aujourd'hui considéré comme un chef d'oeuvre de l'art décoratif et fait partie des plus beaux livres de l'avant-guerre.



Title L'Eventail et la Fourrure chez Paquin (1911)

  • En savoir plus

      Cet album de grand format édité par la maison Paquin, présente en alternance, sans texte d'introduction et après un bouquet par Georges Lepape, des modèles de fourrure et trois éventails : deux par Paul Iribe, un par George Barbier, des vignettes monochromes ponctuent les dessins en couleurs.

      L'ouvrage est composé ainsi : 
      - Titre illustré d'une vignette en noir de Georges Lepape,
      - 1 grande planche coloriée au pochoir sur Japon de Georges Lepape,
      - 1 planche en couleurs (éventail) de Paul Iribe,
      - 1 planche (fourrure) monogrammée C.R. aquarellée et rehaussée d'or,
      - 1 planche en couleurs de George Barbier,
      - 2 planches (fourrure) monogrammées C.R. aquarellées et rehaussées d'or,
      - 1 planche en couleurs de Paul Iribe. 

      Cet album est publié en novembre 1911, quelques mois après la publication par Paul Poiret de son album Les Choses de Paul Poiret illustrées par Georges Lepape qui suit l'album Les Robes de Paul Poiret racontées par Paul Iribe paru en 1908. Paul Iribe traite dans l'Eventail et la Fourrure chez Paquin, deux éventails en plus du dessin de la couverture. Ces deux éventails se répondent dans leur composition. Raymond Bachollet les décrit ainsi dans sa monographie consacrée à Paul Iribe : "Les deux éventails sont conçus comme deux facettes opposés d'un même thème. Deux femmes de profil, immobiles au bord d'un rivage, contemplant toutes deux un rocher au loin, mais combien différentes! L'Occidentale en robe bleu de France sans bijoux ni parure, est associée à l'aube, à un buisson de roses, au calme jardin orné d'une balustre. La sultane aux seins nus, richement parée, maquillée, accroupie sur des coussins, est liée à l'atmosphère voluptueuse d'un crépuscule oriental."

      Dans son ouvrage consacré à la maison Paquin, Dominique Sirop attribue les dessins signés du monogramme CR à Rosette.


  • détails du produit

    • variante: L'Eventail et la Fourrure chez Paquin (1911)
    • disponible: 1
    • type de produit: Catalogue
    • collection: Georges Lepape