French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

La maison Worth fut créée à Paris en 1858 par Charles Frederick Worth, un anglais qui après avoir travaillé chez des drapiers londoniens puis dans la maison parisienne Gagelin et Opigez choisit d'ouvrir une maison de couture. Le succès est rapidement au rendez-vous; l'impératrice Eugénie est une cliente de la maison et de nombreuses cours d'Europe et de riches américaines se fournissent dans la boutique du 7, rue de la Paix. On doit au couturier l'invention du défilé de mode. A la mort du fondateur en 1895, ses fils Gaston et Jean-Philippe prennent la direction de la maison. Jean-Philippe est en charge de la création alors que Gaston s'occupe des aspects administratifs et financiers. En 1900 ils recrutent Paul Poiret dont la créativité s'accommodera mal du classicisme de la clientèle Worth. En 1922, ce sont les fils de Gaston Worth, Jean-Charles et Jacques qui reprennent les rennes de la maison. Ce sont ensuite Maurice et Roger Worth qui prendront la succession de leur père jusqu'à la vente à la maison Paquin en 1954. En 1956 la maison ferme, seules survivent les activités de parfums.

Worth - A Century of Fashion by Jean-Philippe Worth (1928)


Auteur(s) : Worth (Jean-Philippe)

Epuisé

Bon exemplaire de l'ouvrage A Century of Fashion écrit par Jean-Philippe Worth, le fils de Charles Fréderick Worth. Documentation de premier ordre sur l'histoire de la célèbre maison Worth racontée par l'un des descendants de l'inventeur de la haute couture.
Description
Titre Worth - A Century of Fashion by Jean-Philippe Worth (1928)
Type Livre
Auteur(s) Worth (Jean-Philippe)
Editeur Boston, Little Brown and Cie, 1928.
Tirage Edition originale
Dimensions 215 x 140 mm
Reliure Cartonnage éditeur
Description 229 pages de texte, 93 illustrations hors texte. Reliure de toile noire à reflets moirés, pièce de titre rouge et or incrustée sur le plat. Texte en anglais.
Etat Bon état, petite fente à la coiffe supérieure, brunissement de la page de faux-titre dû à un article de journal.