French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

The Observer du 5 décembre 1982 sacre Vivienne Westwood « queen of the King’s road ». C’est en effet au 430 de cette rue que Vivienne Westwood et Malcom McLaren ouvrent en 1971 leur boutique. Elle évolue en fonction des créations du couple et change régulièrement de nom. En 1971, elle se nomme Let it Rock puis lorsque le duo vend des vêtements liés à l’univers du rock des années 50 puis Too Fast to Live, Too Young to Die en 1972 lorsqu’ils s’inspirent de l’univers des motards en utilisant le cuir, les clous et les zips. Ils baptisent la boutique Sex en 1974 alors que les t-shirts pornographiques et l’influence fétichiste caractérisent leur collection. La boutique s’appelle ensuite Seditionaries avant de devenir World’s End en 1980. A l’occasion des premières collections de World’s End, The Face de janvier 1981 interviewe Vivienne Westwood qui définit ainsi son métier « My job is always to confront the establishment to try and find out where freedom lies and what you can do: the most obvious way I did that was through the porn t-shirt (a series of them including the cowboys with touching dicks) and so you find out what’s going on ». Le numéro d’i-D d’août 1987 met en avant la collection Harris Tweed qui revisite les classiques anglais et le style de la famille royale. Une créatrice rebelle mais british.

Observer, Vivienne Westwood, Queen of the King's road (5 décembre 1982)


En stock

Bon exemplaire du magazine Observer du 5 décembre 1982 sacrant Vivienne Westwood, Queen of the King's road.
80 €
OU
Description
Type Periodique
Titre Observer, Vivienne Westwood, Queen of the King's road (5 décembre 1982)
Date 5 déc. 1982
Editeur London, Observer Magazine, 1982
Etat Bon état.
Description 56 pages, très nombreuses illustrations en couleurs agrafées dont la couverture illustrée en couleurs.