French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

La maison Worth fut créée à Paris en 1858 par Charles Frederick Worth, un anglais qui après avoir travaillé chez des drapiers londoniens puis dans la maison parisienne Gagelin et Opigez choisit d'ouvrir une maison de couture. Le succès est rapidement au rendez-vous; l'impératrice Eugénie est une cliente de la maison et de nombreuses cours d'Europe et de riches américaines se fournissent dans la boutique du 7, rue de la Paix. On doit au couturier l'invention du défilé de mode. A la mort du fondateur en 1895, ses fils Gaston et Jean-Philippe prennent la direction de la maison. Jean-Philippe est en charge de la création alors que Gaston s'occupe des aspects administratifs et financiers. En 1900 ils recrutent Paul Poiret dont la créativité s'accommodera mal du classicisme de la clientèle Worth. En 1922, ce sont les fils de Gaston Worth, Jean-Charles et Jacques qui reprennent les rennes de la maison. Ce sont ensuite Maurice et Roger Worth qui prendront la succession de leur père jusqu'à la vente à la maison Paquin en 1954. En 1956 la maison ferme, seules survivent les activités de parfums.

Worth - The House of Worth, the Brooklyn Museum (1962)


Epuisé

Bon exemplaire de cet amusant catalogue d'exposition du Musée de Brooklyn sur la maison Worth fondée par Charles Frederick Worth, l'inventeur de la haute couture.

Les modèles présentés dans ce catalogue sont portés par des socialites, des représentantes de la bonne société New-Yorkaise des années 1960. Notre exemplaire est d'ailleurs dédicacé par l'une de ces mannequins d'un jour.

La couverture représente la robe paon créée par Worth en 1864 pour la Princesse Sagan.
Description
Titre Worth - The House of Worth, the Brooklyn Museum (1962)
Type Catalogue
Editeur New York, The Brooklyn Museum, 1962
Tirage édition originale
Dimensions 220 x 155 mm
Description 56 pages en noir et blanc sous couverture illustrée en couleurs. Un mot et un chiffre manuscrits à l'encre sur une garde. Sont joints un mémo du Brooklyn Museum portant le nom du destinataire de l'envoi, ainsi qu'un article du Women's Wear Daily du 30 janvier 1964 consacré à Worth.
Etat Bon état, quelques tâches sur le 2ème plat.