French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Le 10 août 1792, la Convention interdit le port de la perruque au nom de l'égalité des apparences. On assiste alors au retour des coiffures à l'antique: cheveux courts ou mi-longs à l'imitation des bustes romains. Les coiffures à la Titus, à la Brutus ou à la Caracalla sont alors à la mode.

Ces coiffures font l'objet de débats et des textes dénonçant ces modes paraissent. Le plus connu est Anti-Titus ou la Critique de la Mode des Cheveux Coupés pour les Femmes paru en 1809 sous la plume de Rothe de Nugent chez P. Mongie l'aîné. L'ouvrage a d'ailleurs été réédité en 1813 par l'éditeur F. Schoell sous le titre Anti-Titus ou Remarques Critiques sur la Coiffure des Femmes au XIXe Siècle.

Beaucoup moins connu est la brochure de la fin du dix-huitième siècle intitulé Critique de la Coiffure à la Titus pour les Femmes dont l'auteur est identifié par ses initiales C.M.P.H. Le document s'ouvre sur la citation du Cardinal de Bernis: 
"La Mode est un tyran, des mortels respecté,
Digne enfant du dégoût et de la nouveauté". 

Dans le Dictionnaire encyclopédique et biographique de l’industrie et des arts industriels par E.-O Lami, paru en 1883, Michalon est ainsi présenté : "C’est alors que Michalon se fit un grand renom dans l’art si difficile de bien coiffer. Michalon donna à la coiffure une impulsion puissante, et c’est à lui, dit-on, que les vitrines des coiffeurs doivent l’origine des bustes en cire qui les décorent."

Les historiens de la coiffure place l'apogée de Michalon dans les années 1815-1830. Son neveu Michalon lui succèdera ensuite.

La vignette indique l'adresse du 294 rue de la Loi, près le théâtre des Arts, vis-à-vis la Bibliothèque Nationale. La rue de la loi est l'actuelle rue de Richelieu, qui avait été rebaptisée rue de la loi de 1793 à 1806. 

 

Présentation du Coiffeur Michalon, 294 rue de la loi, Paris (circa 1795)


En stock

Rare petit encart de la fin du dix-huitième siècle présentant le coiffeur Michalon qui deviendra l'un des coiffeurs plus célèbres du XIXème siècle. Cet encart met en avant la confection de perruques, un accessoire phare de la mode du XVIIIème siècle dont l'usage disparaît au profit des cheveux naturels au tournant du siècle.
280 €
OU
Description
Titre Présentation du Coiffeur Michalon, 294 rue de la loi, Paris (circa 1795)
Type Livre
Editeur Imprimerie de Mayer, rue Neuve-Augusti n°580, Paris, circa 1795
Dimensions 120x100mm
Description 1 feuillet imprimé en noir.
Etat Bon état.