French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Le titre complet de la revue est : « Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur ». Le magazine s’adresse à l’homme du monde et Abel Hermant dans sa présentation de la revue invoque l’esprit de Pétrone qui tenait « l’élégance pour l’une des catégories sous lesquelles on peut envisager sans exception tout ce qui existe sans nulle exception ». Résolument tourné vers l’homme du monde, le magazine récuse les accusations de snobisme en affichant à partir du numéro 14 en dernière de couverture « Monsieur n'est pas le Magazine des Snobs, c'est la Revue des hommes élégants. »

Monsieur s’inscrit dans la tradition d’excellence des revues de luxe comme la Gazette du Bon Ton ou le Journal des dames et des modes. Objet de collection apprécié des bibliophiles, Monsieur a procédé à une édition spéciale de son premier numéro, limitée à 100 exemplaires numérotés et signés par l’éditeur et contenant en plus du tirage courant une suite en noir des gravures. Monsieur est fondé en décembre 1919 au 4, rue Tronchet à Paris. C’est Jacques Hebertot et Paul Poiret qui créent cette revue de luxe consacrée à la mode masculine dont le premier numéro est imprimé le 24 décembre 1919. Dans les années 1910, Paul Poiret avait déjà développé un projet de magazine masculin haut de gamme appelé le Prince puis le Dandy mais qui ne vit finalement pas le jour. Une revue appelée Nos élégances & la mode masculine fit paraître son premier numéro en août 1911. La publication créée et dirigée par l’écrivain Louis Thomas envisage de faire « l’éloge des qualités de distinction, de bonne tenue et d’esprit qui sont le propre de ce pays » et assume de s’adresser à l’élite. Albert Flament, Marcel Boulenger ou encore Pierre de Trévières signent des articles de cette revue méconnue dont 4 numéros au moins parurent en 1911. Ces trois écrivains collaboreront également avec Monsieur dès le premier numéro.

Les meilleurs illustrateurs de l’époque (Benito, Boutet de Monvel, Maurice Taquoy, Pierre Mourgue, Pierre Brissaud, etc.) signent les couvertures et les illustrations alors que les écrivains et les dandies des années folles signent les savoureux articles : Comment parler à l’ouvrier qui vient chez vous, petit manuel de l’oisif à Paris, l’influence morale de la tenue, petits conseils d’esthétique masculine, le fume-cigarette, l’art de perdre son temps, la moustache à travers les âges, l’art de commander au restaurant, le sport a transformé le dandysme, le bon choix du col, etc.

Monsieur, Revue des élégances, n41 (1923, mai)


En stock

Luxueuse revue de mode masculine de l'époque art-déco qui se présentait ainsi : "Monsieur n'est pas le magazine des snobs, c'est la revue des hommes élégants". Fondée en 1920, elle est l'une des premières traitant exclusivement de la mode masculine
La couverture est signée Georges Braun Les articles de cette revue sont toujours savoureux. Ce numéro permet de répondre à la question: "Faut-il garder son manteau?"...
290 €
OU
Description
Type Periodique
Titre Monsieur, Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur, n41 (1923, mai)
Date 1 mai 1923
Numéro 41
Editeur Paris, Publications Jacques Hebertot, 1923
Couverture Georges Braun
Textes par Eugène Marsan, Ned Swift, Louis Carette, Pierre de Trévières, Julien Ochsé, Cte de Guérande
Illustrations Hemjic, A. de Roux, Dignimont, Ray. Bret-Koch, André Foy, Marc-Luc
Dimensions 315 x 245 mm
Etat Bon état, quelques salissures en marge de la couverture.
Description 28 pages sous couverture illustrée, nombreuses illustrations dont plusieurs au pochoir. Feuillets, sous couverture illustrée.
Sommaire

Ce numéro contient les articles suivants :
- le dernier usage de la civilité, en visite, par Eugène Marsan, illustré par A. de Roux,
- Au concours hippique illustré par Marc-Luc,
- Pour les soirs d'été par Balma et Rabau, illustré par Hemjic,
- Le chapitre des chapeaux par Ned Swift, illustré par André Rinuy,
- L'élégance des chaussures, par D. Gaiet,
- Faut-il garder son manteau par L. de Maisonthou, illustré par Ray. Bret-Koch,
- Les cannes, illustré par Dignimont ,
- La chemiserie par Daniel,
- Le veston par L. Larsen et Rigau, illustré par Marc-Luc,
- Les vêtements de sports par Louis Carette, illustré par Marc-Luc,
- De la tenue par Pierre de Trévières, illustré par André Foy,
- Les pardesus d'été par Voisin,
- Les premières, critiques des modes masculines par le Cte de Guérande
- Le miroir de Paris par Julien Ochsé, illustré par Hummel,