French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Le titre complet de la revue est : « Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur ». Le magazine s’adresse à l’homme du monde et Abel Hermant dans sa présentation de la revue invoque l’esprit de Pétrone qui tenait « l’élégance pour l’une des catégories sous lesquelles on peut envisager sans exception tout ce qui existe sans nulle exception ». Résolument tourné vers l’homme du monde, le magazine récuse les accusations de snobisme en affichant à partir du numéro 14 en dernière de couverture « Monsieur n'est pas le Magazine des Snobs, c'est la Revue des hommes élégants. »

Monsieur s’inscrit dans la tradition d’excellence des revues de luxe comme la Gazette du Bon Ton ou le Journal des dames et des modes. Objet de collection apprécié des bibliophiles, Monsieur a procédé à une édition spéciale de son premier numéro, limitée à 100 exemplaires numérotés et signés par l’éditeur et contenant en plus du tirage courant une suite en noir des gravures. Monsieur est fondé en décembre 1919 au 4, rue Tronchet à Paris. C’est Jacques Hebertot et Paul Poiret qui créent cette revue de luxe consacrée à la mode masculine dont le premier numéro est imprimé le 24 décembre 1919. Dans les années 1910, Paul Poiret avait déjà développé un projet de magazine masculin haut de gamme appelé le Prince puis le Dandy mais qui ne vit finalement pas le jour. Une revue appelée Nos élégances & la mode masculine fit paraître son premier numéro en août 1911. La publication créée et dirigée par l’écrivain Louis Thomas envisage de faire « l’éloge des qualités de distinction, de bonne tenue et d’esprit qui sont le propre de ce pays » et assume de s’adresser à l’élite. Albert Flament, Marcel Boulenger ou encore Pierre de Trévières signent des articles de cette revue méconnue dont 4 numéros au moins parurent en 1911. Ces trois écrivains collaboreront également avec Monsieur dès le premier numéro.

Les meilleurs illustrateurs de l’époque (Benito, Boutet de Monvel, Maurice Taquoy, Pierre Mourgue, Pierre Brissaud, etc.) signent les couvertures et les illustrations alors que les écrivains et les dandies des années folles signent les savoureux articles : Comment parler à l’ouvrier qui vient chez vous, petit manuel de l’oisif à Paris, l’influence morale de la tenue, petits conseils d’esthétique masculine, le fume-cigarette, l’art de perdre son temps, la moustache à travers les âges, l’art de commander au restaurant, le sport a transformé le dandysme, le bon choix du col, etc.

Monsieur, Revue des élégances, n9 (1920, septembre)


Epuisé

Luxueuse revue de mode masculine de l'époque art-déco qui se présentait ainsi : "Monsieur n'est pas le magazine des snobs, c'est la revue des hommes élégants". Fondée en 1920, elle est l'une des premières traitant exclusivement de la mode masculine.
La couverture est signée Jacques François. Les articles de cette revue sont toujours savoureux. Ce numéro contient l'article "L'Art de perdre son temps"...
Description
Type Periodique
Titre Monsieur, Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur, n9 (1920, septembre)
Date 1 sept. 1920
Numéro 9
Editeur Paris, Publications Jacques Hebertot, 1920
Couverture Jacques François
Textes par René Boylesve ; Gérard Bauer ; Sidney Montague ; J.-N. Faure-Biguet ; Alain Saint-Ogan; Maxy ; Jean Pellerin ; René Bizet ; Jean-Camille Bellaigue.
Illustrations Jacques François ; Eric de Coulon ; Zyg Brunner ; Dignimont ; Marc-Luc ; Alain Saint-Ogan ; Jean-Camille Bellaigue ; André Gab ; André Foy ; A. Pécoud
Dimensions 245x315mm
Etat Bon état, léger brunissement des marges.
Description 32 pages en feuillets agrafés, sous couverture illustrée, nombreuses illustrations dont plusieurs au pochoir.
Sommaire

- De l'Elégance et de l'Esprit, par René Boylesve
- L'Art de perdre son temps, par Gérard Bauer
- La Mode à londres, par Sidney Montague
- Costumes de chasse
- La méditation souterraine, par J.-N. Faure-Biguet
- La dernière mode
- Paul Poiret reste à Paris
- Paul Iribe s'installe à New-York
- La Bague, par Alain Saint-Ogan
- Mon Carnet, par Maxy
- Echarpes et Mouchoirs
- La Question de ses poches, par Jean Pellerin
- Ballet Suédois
- Deux nouveautés
- Flâneries, par Jean-Camille Bellaigue
- Paris Intime, par René Bizet