French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Le captain Edward Molyneux débute sa carrière comme illustrateur. Il rejoint ensuite la couturière Lucile avant de lancer sa propre maison de couture en 1919 au 14 de la rue royale avant de s'installer quelques années plus tard au numéro 5 de la même rue.

La maison connaît un grand succès auprès d'une clientèle internationale qui apprécie ses créations à l'élégance intemporelle. Sa notorieté est amplifiée lorsque la maison Molyneux réalise la robe de mariée et le trousseau de la princesse Marina de Grèce pour son mariage avec le Duc de Kent en 1934. La nouvelle duchesse de Kent remerciera les midinettes de la maison Molyneux en leur offrant du champagne pour célèbrer son mariage. Des journaux de l'époque diffusent cette information.

Parmi les mannequins de la maison on comptait notamment l'anglaise Jacqueline Fry et la russe Elizabeth Grabbe (qui portait les titres de comtesse Grabbe et de princesse Belosselsky). 

A l'automne 1939, la maison Molyneux est en pourparlers pour confectionner des vêtements militaires. La maison compte sur cette activité pour palier à la baisse de commande en temps de guerre. Elle fermera finalement ses portes en 1940. Une correspondance entre la direction et une de ses employées évoque cette période d'incertitude. 

Réouverte après la guerre, elle ferme en 1954, alors que Molyneux connaît des problèmes de vue. Des ensembles de cette période appartenant à la soprano Else Rijkens ont fait l'objet d'une exposition organisé par le Nederlands Kostuummuseum de la Haye en 1988. Un catalogue a été publié à cette occasion. 

Après avoir recouvré la vue en 1964, il ouvre à nouveau sa maison. Il en confiera la création en 1969 à son neveu John Tullis. La maison Molyneux cesse ses activités de mode en 1977, les parfums Molyneux restent en activité.

Né en Slovaquie en 1904 François Kollar se fait un nom en France dans les années 1920 en travaillant dans des studios et agences de publicité comme Bernès, Marouteau et cie, Chevojon, Lecram Press mais surtout Draeger. Chez Draeger, il collabore notamment avec Paul Iribe. Chez Lecram Press, avec le photographe André Vigneau qui quelques années plus tôt avait créé pour Siegel les mannequins utilisés à l'Exposition des Arts Décoratifs de 1925 par les maisons de couture. Kollar utilise pour la publicité différents procédés : solarisation, découpages, surimposition, etc. Il travaille naturellement pour la mode pour les magazines de mode comme Harper's Bazaar ou directement pour certaines maisons de couture pour lesquelles il réalise des photographies qui sont envoyés à la presse à l'image des photographies réalisées pour Molyneux en 1938 et 1939 et pour Alix en 1939. 

Parmi ses productions photographiques, il réalise pour les Editions Horizons de France de 1931 à 1934 une importante campagne documentaire sur le monde du travail intitulée La France Travaille. Parmi les 15 volumes qui composent cette collection, l'un d'entre eux est consacré à la mode et fait pénétrer le lecteur-spectateur dans les maisons de couture des années 1930 dans les salons mais aussi les ateliers.

Les descendants du photographe ont fait don à l'Etat français en 1987 de 20 000 clichés de François Kollar. Françoise Denoyelle consacre un ouvrage au photographe en 1995 sous le titre François Kollar, le choix de l'esthétique.

Molyneux - Robe du soir pour l'automne-hiver 1938, photographie d'époque de François Kollar


Photographe(s) : Kollar (Francois)

En stock

Tirage d'époque d'une photographie de François Kollar d'une robe du soir du couturier Molyneux pour l'hiver 1938. François Kollar collabore à l'époque avec plusieurs magazines de mode dont Harper's Bazaar.
1 600 €
OU
Description
Titre Molyneux - Robe du soir pour l'automne-hiver 1938, photographie d'époque de François Kollar
Type Photographie
Photographe(s) Kollar (Francois)
Editeur Paris, Kollar, 1938
Dimensions 290 x 200 mm
Description Tirage argentique d'époque. Cachet du photographe au verso "Photo par Kollar 11 bis rue Chardin Paris-16e". Mention manuscrite au verso "Molyneux / Hiver 1938".
Etat Bon état, quelques traces de manipulation.