French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Le texte débute ainsi : "L'histoire du vêtement serait curieuse à écrire, mais longue s'il fallait commencer par le pagne de feuillage de nos premiers parents jusqu'au sac informe qui revêt nos héros de la garde nationale mobile ; et si même on s'arrêtait à cette dernière forme du costume, on se demanderait avec inquietude où est le progrès et quelle est sa loi. Heureusement ce n'est pas là que nous recherchons l'expression du confort et de l'élégance ; je préfère de beaucoup la blouse gauloise, commode et légère, et qui n'est pas sans grâce quand elle est bien portée. Mais la question est tout entière dans l'extrême variété de nos costumes civils et militaires, dans la mobilité de la mode, dans le goût changeant, inquiet, mais persistant dans ses recherches, ses essais, ses caprices même pour atteindre à l'élégance et au beau, dans ce niveau égalitaire qui, faisant de tout homme le citoyen d'une même patrie, lui donne les mêmes droits et les mêmes aptitudes. Nous vivons à l'heureuse époque où il n'y a plus de lois somptuaires, de privilèges, de lignes de démarcation, de rangs ; chacun peut arriver au point culminant de la fortune, du pouvoir, de la considération des honneurs, quel qu'ait été le point de départ..."

Exposition universelle de 1867 - Les vêtements, vêtements d'homme


Auteur(s) : Cerfberr (Alphonse)

Epuisé

Ouvrage d'Alphonse Cerfberr de Medelsheim sur les vêtements d'homme, extrait des études industrielles à propos de l'exposition universelle de 1867. Près de la moitié du texte est consacré à la Belle Jardinière.
Description
Titre Exposition universelle de 1867 - Les vêtements, vêtements d'homme
Type Livre
Auteur(s) Cerfberr (Alphonse)
Editeur Paris, Société des livres utiles, 1867
Dimensions 170 x 110 mm
Reliure Couverture souple
Description 16 pages imprimées en noir. Agrafé sous couverture de papier vert imprimé en noir.
Etat Bon état, petits manques de papier à la couverture.