French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Cette gravure est accompagnée de la légende suivante:
Le Feu 
" Je ne me peux cacher car je suis trop visible
J'envoie à mon ingrat cette lettre de feu
Hélas, s'il se pouvait qu'il s'échaufat un peu
Et qu'à tant de douleurs, il devint plus sensible."

René Colas (bibliographie générale du costume et de la mode) indique à propos des gravures des Bonnart que les "planches ont été publiées par cahier ou séparément de telle façon qu'il est impossible d'en donner une nomenclature exacte d'autant qu'on y joint généralement d'autres estampes publiées par des graveurs éditeurs comme Jean Dieu de Saint-Jean, Nicolas Arnoult, Lepautre, Nicolas Bazin, Berey, Trouvain, P. Picart, Valleran, Leblond, Berain, Mariette, Lemoine, Chiquet, Marmessin, etc. Ces reunions d'estampes ont un intérêt considérable pour la connaissance du costume et des modes sous Louis XIV (...), beaucoup sont de vraies estampes de mode et peuvent être considérées comme les prototypes des magnifiques suites publiées au XVIIIème siècle"

Le Feu, allégorie des éléments, gravure de Bonnart (circa 1685)


Illustrateur(s) : Bonnart (Nicolas)

En stock

Belle gravure des Bonnart représentant une femme près d'une chandelle. Cette gravure intitulée le Feu appartient à une série d'allégories sur les 4 éléments. Témoignage de grande qualité des modes sous Louis XIV.
420 €
OU
Description
Titre Le Feu, allégorie des éléments, gravure de Bonnart (circa 1685)
Type Estampe
Illustrateur(s) Bonnart (Nicolas)
Editeur Paris, chez Nicolas Bonnart, rue St Jacques à l'Aigle, circa 1685
Dimensions 294 x 186 mm (coup de planche) ; 390 x 270 mm (feuille) ; 600 x 400 mm (passe-partout)
Description 1 gravure à l'eau-forte et au burin tirée en noir montée sous passe-partout. Le papier utilisé pour le passe-partout est un papier sans acide ni lignine, iso 18916 et 9706 (Heritage Archival Photokraft de Stouls).
Etat Bon état.