French
Bienvenue sur la librairie Diktats
Panier 0 €

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

En savoir plus

Né à Auxerre le 14 septembre 1851, Octave Uzanne meurt à Saint-Cloud le 13 octobre 1931 au terme d'une vie consacrée à la bibliophilie et à l'écriture. Il fonda et dirigea plusieurs revues consacrées au livre notamment Miscellanées bibliographiques, Le Livre, Le Livre moderne et L'Art et l'Idée. La femme fut également un des sujets de prédilections de cet homme précieux. Il lui consacra aidé par des illustrateurs de talents (Rops, Avril, etc.) plusieurs ouvrages : La Française du siècle, l'Eventail, l'Ombrelle, le gant et le manchon, les artifices de la beauté, Parfums et Fards, Son altesse la femme, etc.

Dans son essai de classification bibliographique des divers exemplaires de l'Eventail et de l'Ombrelle, publié dans la première année de la revue Le Bibliophile, le libraire Brunox distingue plusieurs tirages. Le plus beau et rare est celui qu'il intitule "1ère classe, genre artiste et qu'il décrit ainsi: " La finesse des planches est telle que le tirage a été fait avant l'aciérage des planches ; ces exemplaires sont du reste de toute rareté ; la faute qui permet de les distinguer n'étant pas dans les exemplaires japon, ils doivent avoir été tirés avant, et je ne crois pas qu'il en existe plus d'une trentaine. La finesse des gravures, leur rareté, le fait qu'ils ont été tirés avant les exemplaires japon, leur fera atteindre des prix dont il est difficile de prévoir le maximum. Seuls eux portent en bas de la page 4 "Boucher", alors que les autres portent "Fragonard"." 

George Barbier, originaire de Nantes arrive à Paris en 1908 pour passer le concours de l'école des Beaux-Arts, il y fut reçu mais préféra s'inscrire à l'atelier J.-P. Laurens où il cotoya notamment Segonzac, Moreau, Boussingault, Boutet de Montvel, Brissaud, Martin, Besnard, Iribe, Lepape. Acclamé dès sa première exposition en 1911, il atteignit rapidement le sommet. Son talent de dessinateur s'exercera dans l'illustration de livres mais aussi dans la création de costumes pour la mode, le théâtre, le cinéma ou le music-hall. Membre de la société des Artistes Décorateurs. On lui doit également des bijoux, du verre et du papier peint.

Il collabore aux plus belles revues de mode de l'époque et l'on retrouve des planches au pochoir de ses dessins raffinés dans les luxueux "Journal des dames et des modes", "Gazette du Bon Ton" ou encore "la Guirlande". La qualité d'exécution de ces magazines placés sous la direction de Jacques de Nouvion, Lucien Vogel et Bruneleschi se retrouve également dans les illustrations de livres que l'artiste apprécie et auxquel il donne, quel que soit le thème traité, l'intemporalité de son trait. Il collabore ainsi avec les meilleurs graveurs du début du siècle qui traduisent avec talent la finesse de son trait : parmi eux on trouve Reidel pour "Le Bonheur du Jour ou les Grâces à la mode", Aubert pour "les Bains de Bade", Gaspérini pour "le Roman de la momie", Schmied pour "Personnages de Comédie", Pierre Bouchet pour "les vies imaginaires".

On retrouve unis dans son style aussi bien l'influence de la culture grecque et étrusque que l'extrême finesse de Coromandel. L'antiquité, le dix-huitième siècle, les miniatures perses, les estampes japonaise se répondent dans un goût de la perfection qui se traduit par un soin extrême apporté aux détails. Ses compositions en couleurs sont souvent baties comme des miniatures où le second plan n'existe non par la perspective mais par un foisonnement de détails que la couleur vient animer. Paul Valery dans la préface du livre de Maurice de Guérin "Poèmes en prose" illustré par George Barbier, dit de l'artiste : "Tandis que mon vague ramage parle de mythes dans l'abstrait, Barbier les capte d'un pur trait Vainqueur du néant par l'image."

L'ex-libris "Bibliothèque J. Huvé" est celui de M. Jules Huvé, membre de la Société des Amis du Livre. La reliure exécutée par le relieur Emile Carayon est contemporaine de la parution de l'Eventail et de l'Ombrelle, les dessins ont été ajoutés postérieurement aux exemplaires.

Les deux volumes proviennent de la vente des 4 et 5 mars 1981 intitulée "Livres illustrés, époque 1870-1940, avec de nombreux dessins originaux de George Barbier et autres artistes de l'époque". Ces ouvrages figuraient sous le numéro 301 de cette vente réalisée par Me Jean-Philippe Courtois, commissaire-priseur à Angers.

Les 8 dessins de George Barbier sont des études pour des illustrations de mode. L'un est le dessin préparatoire à la planche Pavane parue dans le n°8 de la Gazette du Bon Ton pour l'année 1921. Les autres dessins évoque des illustrations similaires à celles que George Barbier effectua pour Fémina, la Gazette du Bon Ton, le Journal des Dames et des Modes, etc.

L'éventail et l'Ombrelle, exemplaires uniques enrichis de dessins de Paul Avril et George Barbier (1881)


Auteur(s) : Uzanne (Octave)
Illustrateur(s) : Avril (Paul)

En stock

Exemplaires uniques faisant partie des très rares exemplaires sur papier Hollande qu'on reconnaît grâce à une différence d'impression à la page 4 où le mot Boucher figure à la place du mot Fragonard qu'on retrouve dans les autres tirages. Ces exemplaires comportent les illustrations en 2 états et sont enrichis de dessins originaux sur le thème de l'éventail et de l'ombrelle. On trouve notamment dans l'Eventail, le dessin original de l'avant-propos par Paul Avril ainsi que l'esquisse de George Barbier de la planche de la Gazette du Bon Ton de 1921, intitulée Pavane. 7 autres esquisses de George Barbier sont joints à ces exemplaires dont 4 petits dessins ayant servis à l'illustration du numéro spécial de la Gazette du Bon Ton : The 1915 Mode as shown in Paris.
8 600 €
OU
Description
Titre L'éventail et l'Ombrelle, exemplaires uniques enrichis de dessins de Paul Avril et George Barbier (1881)
Type Livre
Auteur(s) Uzanne (Octave)
Illustrateur(s) Avril (Paul)
Editeur A. Quantin, Paris, 1881
Tirage Non mentionné, réservé aux collaborateurs de l'auteur
Dimensions 280 x 185mm
Reliure Demi reliure à coin
Description 2 volumes en demi-reliure à coins signée Carayon, avec l'ex-libris du bibliophile Jules. Huvé. L'éventail comporte 63 illustrations en noir, sanguine, violet et bistre de Paul Avril en 2 états dont un tiré à part sur Japon. Les couvertures et le dos ont été conservés, tout comme la liseuse de soie azur et ses rubans rouges. L'éventail est truffé de 2 dessins originaux de Paul Avril, 3 dessins de George Barbier (dont le dessin préparatoire à la planche Pavane, parue dans le 8ème numéro de la Gazette du Bon Ton en 1921), 2 dessins signés Dozier et un dessin signé Jean Beauduin daté de 1881. Tous les dessins représentes des femmes portant un éventail. L'Ombrelle est truffé de 5 dessins de George Barbier représentant des femmes portant une ombrelle.
Etat Beaux exemplaires, liseuses à l'état de neuf, à noter la couverture piquée de l'Eventail.